Comment bien préparer son accouchement

Partager sur facebook
Partager sur pinterest
Partager sur email

Enceinte, les femmes se préparent à la grossesse à ses effets et assez peu à l’accouchement même.

Il est en effet intéressant de préparer aux effets physiologiques, à la transformation hormonale qui s’opère durant la grossesse.

Il est tout aussi important de se projeter sur son projet de naissance, de l’écrire avec son partenaire ou conjoint voir à toute personne de confiance qui accompagnera en salle d’accouchement.

Pourquoi cette préparation mentale est elle pertinente ?

  • Pour projeter les possibilités mentales (quels sont les scenarii, qui inquiètent ceux qui posent question, ceux qu’on a peut être ignoré…)

 

  • Pour se concentrer le moment venu sur le travail émotionnel, physique et biologique qu’est l’accouchement

 

  • Pour mieux vivre son expérience de l’accouchement ce qui prévient aussi les risques de dépression postpartum ou des difficultés à récupérer durant la période suivant l’accouchement 

Elle peut se dérouler de différentes manières.

D’une recherche personnelle : 

  • Ecouter des podcasts
  • Lire des livres spécialisés ou 
  • Suivre des comptes sur les réseaux sociaux 
  • Poser des questions à ses amies, à des femmes de son entourage de manière générale

A un travail guidé 

  • D’aller à la rencontre d’une psychologue, sage femme ou doula 
  • De réaliser des sessions d’hypnose, de coaching ou de yoga prénatal

Ce processus peut durer :  quelques sessions et ateliers ( h à 3h) voir à un parcours plus long quand l’histoire familiale s’y prête (4h à 6h selon les besoins).

Chaque femme et chaque grossesse disposent d'une histoire particulière et d'une dynamique propre

Ce “travail” permet aussi de réduire cette charge mentale émotionnelle qui anticipe et qui est surinformée ! Ainsi chaque femme peut choisir les informations, les sensations voir l’humeur dans laquelle cette préparation mentale peut la préparer.

Cela évite cette sensation de crouler sous les avis non sollicités et les témoignages parfois choquants auxquels nous ne sommes pas prêtes à écouter durant cette période. 

Que faire de cette préparation le jour j ?

 

Cette préparation mentale sera pertinente le jour J (oui le plus drôle c’est de ne pas avoir une date précise de ce jour J) pour:

 

  • faciliter la communication avec l’équipe
  • focaliser son attention sur le moment présenter et gérer sa propre douleur
  • concentrer ses sensations et ses récepteurs sur tous les détails qui feront de ce moment un souvenir !

Nous avons posé la question à Mary Pigeon notre experte Maternité & Allaitement pour partager son expérience, son témoignage et son accompagnement réalisé auprès des futures mamans !

Avez vous déjà testé cette approche innovante ?

Partagez votre expérience en vous abonnant ici à notre newsletter ou encore ici sur Instagram 👈.

Loin d’être un moment “parfaitement parfait”, les souvenirs liés à l’accouchement se patinent petit à petit pour se concentrer sur les éléments positifs : l’arrivée de l’enfant qu’on espère en bonne santé.

Découvrez d'autres articles

Rejoignez la communauté TheHelpr

* indicates required
J'accepte la politique de confidentialité

Veuillez sélectionner les façons dont vous aimeriez recevoir des nouvelles de TheHelpr: Please select all the ways you would like to hear from TheHelpr:

Vous pouvez vous désinscrire à tout moment en cliquant sur le lien en pied de page de nos emails. Pour plus d'informations sur nos pratiques de confidentialité, veuillez visiter notre site Web. You can unsubscribe at any time by clicking the link in the footer of our emails. For information about our privacy practices, please visit our website.

We use Mailchimp as our marketing platform. By clicking below to subscribe, you acknowledge that your information will be transferred to Mailchimp for processing. Learn more about Mailchimp's privacy practices here.

Téléchargez notre application :

l'assistant rêvé des jeunes parents !

Application offerte aux abonnés