Les clés pour comprendre les émotions de bébé

Emotions négatives vs émotions positives

Culturellement les émotions sont considérées positives ou négatives. 

Quand en réalité pour notre cerveau elles sont plutôt agréables ou désagréables à vivre ou digérer.

Selon Lisa Feldman Barett, neuroscientifique et dr en psychologie partage dans le livre “How emotions are made” : 

  • La colère peut être parfois agréable ou utile
  • On peut chercher à éprouver de la peur
  • Le dégoût est souvent drôle pour les enfants !

Et pourtant quand une situation d’émotions intense survient avec nos enfants c’est loin d’être simple à vivre.

Comment pouvons nous les aider dans notre rôle de parent avec amour et pédagogie ?

Nous vous partageons notre expertise suite à plusieurs ateliers menés avec les parents et leurs enfants.

Outils, témoignages et concepts sur les émotions à lire ci-dessous.

« Aidan, 8 mois. Il crie et s’agite quand il est couché sur sa table à langer. Il n’aime pas la position couchée… il ne comprend pourquoi on le relève de son jeu pour être changé. »

 » Martin, 18 mois. Il se met en colère quand sa maman le remet dans la poussette après être venue le récupérer en fin de journée. Il exprime ç sa manière que ses parents et le cadre plus libre loin des limites de la crèche lui ont manqué. »

 » Emma a 22 mois. Elle refuse de s’habiller alors que sa maman lui demande plusieurs fois, elle refuse de coopérer. On pourrait croire qu’elle refuse d’écouter et comprendre sa maman, mais elle n’est pas capable, elle ne peut pas se mettre à la place.” 

“ Maxime a 2 ans, lorsque son papa lui donne ses chaussures bleues, il se jette au sol. Son père ne comprend pas, il adore ses chaussures. Oui, mais il voulait aller chercher ses chaussures tout seul. Il voulait montrer à son papa qu’il en était capable. Mais ça, il ne sait pas le dire alors il s’exprime physiquement, comme il peut.”

Mais que veut dire "émotions" ?

Les neurosciences nous apprennent depuis quelques années que les émotions sont des données, des apprentissages à réaliser.

Au delà de ressentir la faim, la fatigue ou le besoin d’affection, ces émotions de peur, colère, joie sont jugées intenses pour tout cerveau d’enfant. Car ce dernier ne sait pas encore comment les réguler.

En parallèle : la réaction peut être forte du point de vue du parent.

Alors que l’enfant a besoin de décharger cette intensité, cela se transforme en pleurs ou gestes brusques. 

Arrêtons avec les étiquettes !

Pour Lisa Feldman Barett, neuroscientifique et Dr en psychologie : Une émotion est un événement mental de notre cerveau destiné à assurer sa fonction principale : contrôler notre corps, le coordonner, le réguler

C’est une donnée traitée par le cerveau comme une autre !

Avant les 5 ans, l’enfant est en apprentissage, ce n’est pas un “mauvais caractère”.

Les étiquettes ne permettent pas à l’enfant de mieux réguler. Au contraire ! 

Cela laissera des croyances limitantes alors que l’intelligence émotionnelle et notre capacité à réguler nos émotions sont des forces pour nos vies d’adulte.

Tempêtes émotionnelles, terrible two ou phase d’opposition

“Lorsque l'on co-régule son émotion, il n'y a pas de meilleures ou bonnes phrases à dire. Mais, si vous avez conscience de l'importance et l'impact de vos mots, votre discours changera instinctivement. Demandez-vous : qu'est-ce que j'aurais aimé entendre ? Qu'est-ce qui me semble juste ? “
Enola Chubilleau
Accompagnante et parentale & coach

Aidons les enfants à libérer et comprendre leurs émotions

Comment accueillez-vous les émotions à la maison ? 

Nos expressions, nos gestes, nos mimiques, notre manière de récupérer: nos enfants nous observent et nous copient !

Tous ces signaux que notre corps nous envoie, qui nous permet de mieux comprendre ce qui se passe à l’intérieur et nous les exprimons aussi vers notre environnement !

Quelques routines intéressantes pour aider votre enfant

  • Danser et chanter à tue-tête 
  • Courir avant le repas
  • Sauter sur le matelas
  • Taper le coussin
  • Chatouiller pour libérer l’énergie et le rire
  • Grimacer pour mimer les émotions 
  • Jouer avec la poupée dans des mises en situation “quand la poupée pleure, on l’aide en la câlinant”
  • Etablir des routines de retrouvailles pour exprimer le manque ou la tristesse d’avoir été séparé 

Retrouvez nos experts pour vous accompagner dans votre quotidien​

Découvrez d'autres articles

Rejoignez la communauté TheHelpr

* indicates required
J'accepte la politique de confidentialité

Veuillez sélectionner les façons dont vous aimeriez recevoir des nouvelles de TheHelpr: Please select all the ways you would like to hear from TheHelpr:

Vous pouvez vous désinscrire à tout moment en cliquant sur le lien en pied de page de nos emails. Pour plus d'informations sur nos pratiques de confidentialité, veuillez visiter notre site Web. You can unsubscribe at any time by clicking the link in the footer of our emails. For information about our privacy practices, please visit our website.

We use Mailchimp as our marketing platform. By clicking below to subscribe, you acknowledge that your information will be transferred to Mailchimp for processing. Learn more about Mailchimp's privacy practices here.

Téléchargez notre application :

l'assistant rêvé des jeunes parents !

Application offerte aux abonnés