Couple après bébé : 3 clés pour éviter les clash

Le clash du couple parental vs le couple amoureux

Entre congé maternité, paternité, fatigue, allaitement, processus de maternité ou matrescence, postpartum, reprise professionnelle,… le couple traverse une crise qu’il est loin de s’imaginer avant l’arrivée de chaque enfant.

L’intensité des attentes sont telles de part et d’autres qu’il est difficile de s’y retrouver.
Comment le couple peut s’en sortir ?

La femme, devenant mère, et l’homme, qui se révèle père, mûrissent.
Chacun à leur rythme.
L’évolution n’est pas toujours parallèle, et cela peut créer des problèmes ou écarts.
 
La vie familiale (voire parentale) est sensiblement plus exigeante que la vie à deux.
Nous devenons moins attentifs à nos propres besoins, ce que nous n’avons pas nécessairement intégré au cours de notre développement.
 
La première année de vie de votre bébé est assurément la plus difficile.
Tout est nouveau et change vraiment vite.
Les nuits sont courtes, les inquiétudes plus présentes et la fatigue accentue les conflits : une personne fatiguée est forcément plus irritable, plus sensible et a tendance à amplifier les problèmes.

20% des parents peuvent se séparer en raison des baby clash.

Les baby clash sont issus des disputes et de ce sentiment d’incompréhension extrême ne laissant plus place à l’affection, le désir ou la tendresse.

La fatigue et le manque de sommeil grandissants au fil des mois creusent l’écart entre les partenaires – parents.

On se chamaille pour tout et rien, on rumine les discussions, on attend que l’autre « agisse », on critique tout et parfois même quand il y « rien ».

De plus, selon les circonstances, prédispositions ou événement traumatiques vécus, les parents peuvent être amené à faire face à 

  • Baby Blues passager (la première à la deuxième semaine après l’accouchement) pour 90% des mères en raison du changement hormonal et des bouleversements émotionnels de passage de la grossesse à l’accouchement
  • Surmenage : hyper vigilance et difficulté à déléguer, se reposer et prendre du recul
  • Dépression Postpartum qui touchent les mères et quelques pères aussi (phobie d’impulsion, absence de plaisir à s’occuper de son enfant, anxiété prédominante) il peut s’aggraver au fil des mois s’il est pas pris en charge avec potentiellement des pensées suicidaires : il est important de consulter quand des doutes surviennent
  • Burnout lié à une très grosse fatigue qui a besoin d’être accompagné dans la durée par un psychologue 

 

Selon les situations : césarienne douloureuse, deuil périnatal, difficulté professionnelle, expatriation et isolement : les disputes, les moments de qualités rares, les déceptions ou ruminations s’accumulent jusqu’à fragiliser voir atteindre le point de non retour du couple

Travail d'équipe

Comment retrouver une ambiance familiale plus apaisée ?

Une question légitime !

Pour cela Dalila Pilot propose des outils de communication non violente pour

  • Décrypter les incompréhensions, malentendus, difficultés de ce changement d’après accouchement
  • Technique de communication non violente pour clarifier les besoins de chacun et sortir de cycle des frustrations
  • Suivre un processus OSBD (Observer, Sentiment, Besoins, Demandes) 
  • Définir votre nouveau système de rencontres (routines et plaisirs communs) et des moments pour vous même pour être plus disponible pour l’autre

Nous en parlons avec Dalila durant le live réalisé sur Instagram ci-après.

Découvrez d'autres articles

Téléchargez notre application :

l'assistant rêvé des jeunes parents !

Application offerte aux abonnés